Банк рефератов содержит более 364 тысяч рефератов, курсовых и дипломных работ, шпаргалок и докладов по различным дисциплинам: истории, психологии, экономике, менеджменту, философии, праву, экологии. А также изложения, сочинения по литературе, отчеты по практике, топики по английскому.
Полнотекстовый поиск
Всего работ:
364150
Теги названий
Разделы
Авиация и космонавтика (304)
Административное право (123)
Арбитражный процесс (23)
Архитектура (113)
Астрология (4)
Астрономия (4814)
Банковское дело (5227)
Безопасность жизнедеятельности (2616)
Биографии (3423)
Биология (4214)
Биология и химия (1518)
Биржевое дело (68)
Ботаника и сельское хоз-во (2836)
Бухгалтерский учет и аудит (8269)
Валютные отношения (50)
Ветеринария (50)
Военная кафедра (762)
ГДЗ (2)
География (5275)
Геодезия (30)
Геология (1222)
Геополитика (43)
Государство и право (20403)
Гражданское право и процесс (465)
Делопроизводство (19)
Деньги и кредит (108)
ЕГЭ (173)
Естествознание (96)
Журналистика (899)
ЗНО (54)
Зоология (34)
Издательское дело и полиграфия (476)
Инвестиции (106)
Иностранный язык (62792)
Информатика (3562)
Информатика, программирование (6444)
Исторические личности (2165)
История (21320)
История техники (766)
Кибернетика (64)
Коммуникации и связь (3145)
Компьютерные науки (60)
Косметология (17)
Краеведение и этнография (588)
Краткое содержание произведений (1000)
Криминалистика (106)
Криминология (48)
Криптология (3)
Кулинария (1167)
Культура и искусство (8485)
Культурология (537)
Литература : зарубежная (2044)
Литература и русский язык (11657)
Логика (532)
Логистика (21)
Маркетинг (7985)
Математика (3721)
Медицина, здоровье (10549)
Медицинские науки (88)
Международное публичное право (58)
Международное частное право (36)
Международные отношения (2257)
Менеджмент (12491)
Металлургия (91)
Москвоведение (797)
Музыка (1338)
Муниципальное право (24)
Налоги, налогообложение (214)
Наука и техника (1141)
Начертательная геометрия (3)
Оккультизм и уфология (8)
Остальные рефераты (21697)
Педагогика (7850)
Политология (3801)
Право (682)
Право, юриспруденция (2881)
Предпринимательство (475)
Прикладные науки (1)
Промышленность, производство (7100)
Психология (8694)
психология, педагогика (4121)
Радиоэлектроника (443)
Реклама (952)
Религия и мифология (2967)
Риторика (23)
Сексология (748)
Социология (4876)
Статистика (95)
Страхование (107)
Строительные науки (7)
Строительство (2004)
Схемотехника (15)
Таможенная система (663)
Теория государства и права (240)
Теория организации (39)
Теплотехника (25)
Технология (624)
Товароведение (16)
Транспорт (2652)
Трудовое право (136)
Туризм (90)
Уголовное право и процесс (406)
Управление (95)
Управленческие науки (24)
Физика (3463)
Физкультура и спорт (4482)
Философия (7216)
Финансовые науки (4592)
Финансы (5386)
Фотография (3)
Химия (2244)
Хозяйственное право (23)
Цифровые устройства (29)
Экологическое право (35)
Экология (4517)
Экономика (20645)
Экономико-математическое моделирование (666)
Экономическая география (119)
Экономическая теория (2573)
Этика (889)
Юриспруденция (288)
Языковедение (148)
Языкознание, филология (1140)

Реферат: De l'achat-vente

Название: De l'achat-vente
Раздел: Топики по английскому языку
Тип: реферат Добавлен 15:16:16 04 января 2009 Похожие работы
Просмотров: 82 Комментариев: 2 Оценило: 0 человек Средний балл: 0 Оценка: неизвестно     Скачать

Le contenu.

L'introduction.

I. La notion de l'accord de l'achat-vente

1. La notion de l'accord de l'achat-vente.

2. Les sources du réglage juridique.

3. Les parties de l'accord de l'achat-vente.

4. L’objet de l'accord de l'achat-vente.

II. du Droit et le devoir des parties selon l'accord de l'achat-vente.

1. Les conditions de l'accord et le devoir des parties.

2. Les devoirs du vendeur.

3. Les devoirs de l'acheteur.

III. Liste de la littérature utilisées. L'application

L'application.

L'accord de l'achat-vente se rapporte au nombre des instituts traditionnels du droit civil ayant l'histoire de plusieurs siècles du développement. Dans le droit romain classique se forme en qualité d'accord du contrat emption et venditio, rendition Une partie le vendeur (venditor), remet à une autre partie - (emptor) l'objet, la marchandise (merx), (emptor) l'acheteur s'engage payer au vendeur pour la marchandise, l'objet indiqué défini la somme d'argent (premium).

Les conditions sur la marchandise et son prix étaient reconnues à Rome pour les éléments essentiels dans l'accord de l'achat-vente. Les négociations sur la vente de la récolte future étaient connues du droit romain, dans tels cas on appliquait l'accord de l'achat et vente de l'objet futur ou attendus (mei futurae sive spiratae )

Lacer de l'achat - vente pouvait avoir par l'objet incorporel (res incorporales) le droit de propriété le droit de l'exigence

Le marché selon la vente mû et était possible des biens immeubles. L'achat la vente était porté vers les moyens de l'acquisition des droits de la propriété de l'objet. La raison pour l'acquisition de droit de la propriété l'objet est l'accord des parties. À la préparation du projet du Code Civil de 1913 de la norme sur la vente étaient placés à paragraphe II ("les Obligations sur les accords" lib. V le "Droit des obligations", le projet, puisque la vente est l'accord bilatéral et entre dans le domaine des relations contractuelles.

L'accord de la vente était considéré l'accord sous qui le vendeur s'engage à remettre à la propriété mû ou les biens immeubles à la propriété de l'acheteur pour la somme d'argent fixée.

À la période Soviétique la sphère de l'application de l'accord de l'achat de la vente s'est limitée beaucoup. De l'achat - la vente se passait entre les citoyens et les entreprises commerciales de détail. L'accord de l'achat et vente était utilisé pour la réalisation des objets de l'achat-vente de détail.

La tenue des réformes économiques le sens principal de qui consistait en refus pour inefficace adminstrativement - du système de gestion de commande a révélé le besoin de la rénovation de la législation sur l'achat et vente.

La notion de l'accord de l'achat et vente Selon l'art. 1 de l'art. 454 du Code Civil être parlée que "selon l'accord de l'achat-vente une partie (vendeur) s'engage à remettre l'objet (marchandise) à la propriété à l'autre partie (acheteur), mais l'acheteur s'engage à accepter cette marchandise et le payer la somme d'argent (prix) définie". Dans cette définition de l'accord de l'achat de la vente on reproduit la formulation, les siècles appliqué au droit civil. L'accord de l'achat-vente est dirigé pour le passage (transfert) du droit de la propriété à l'objet

L'accord de l'achat-vente est consensuel, puisque on croit comme le prisonnier dès le moment de l'acquisition par les parties de l'accord sous ses conditions essentielles, mais le moment de l'entrée de l'accord ne contacte pas la transmission de la marchandise à l'acheteur. Proprement la transmission de la marchandise à l'acheteur représente l'exécution de l'accord détenus et entrées en vigueur de l'achat-vente du côté du vendeur. De l'accord détenu et entré en vigueur de l'achat-vente du côté du vendeur. C'est pourquoi dans les cas où le moment de l'entrée de l'accord coïncide avec la transmission réelle de la marchandise, on peut parler de l'ordre spécial de la conclusion de l'accord de l'achat-vente et qu'il est exécuté au moment de la conclusion, mais non dans le caractère réel de l'accord

Par exemple, dans l'achat-vente de détail l'étalage dans la place de la vente (sur les comptoirs, dans les devantures et etc.) les marchandises, leur démonstration est modèle ou l'octroi des renseignements sur les marchandises vendues dans la place de leur vente avoueront public offre; l'accord de l'achat-vente de détail, selon la règle totale, est considéré comme le prisonnier dès le moment de la distribution à l'acheteur de caisse ou de marchandise le chèque ou un autre document, la marchandise confirmant le paiement (les art. 493, les art. 2 de l'art. 494 Codes Civils).

L'accord de l'achat-vente est bilatéral, puisque chacun des parties de cet accord (le vendeur et l'acheteur) remplit les fonctions au profit d'une autre partie et on croit comme le débiteur de l'autre partie dans ce qu'est engagée faire à son profit, et simultanément par son créancier dans ce qu'a droit de lui demander. De plus, dans l'accord de l'achat-vente ont lieu des deux devoirs de rencontre également essentiels et importants :

Le devoir du vendeur remettre à l'acheteur la marchandise et le devoir de l'acheteur payer le prix d'achat, - qui conditionnent mutuellement l'un l'autre et sont en principe économiquement contrevaleur. C'est pourquoi l'accord de l'achat-vente est l'accord .

Le caractère de l'accord de l'achat-vente s'exprime dans ce que sur la partie de l'acheteur dans tous les cas (excepté l'accord de l'achat de la vente avec le paiement préliminaire) se trouve l'exécution de rencontre de ses obligations, i.e. l'exécution par l'acheteur des obligations sur le paiement de la marchandise est conditionnée par l'exécution par le vendeur des obligations pour la transmision de la marchandise à l'acheteur .

En d'autres termes, l'acheteur ne doit pas exécuter les devoirs selon le paiement de la marchandise avant l'exécution par le vendeur des devoirs pour la transmision de la marchandise à l'acheteur. Si l'accord de l'achat-vente est détenu avec la condition sur le paiement préliminaire de la marchandise par l'acheteur, le sujet de l'exécution de rencontre devient le vendeur, qui peut ne pas produire l'exécution des devoirs pour la transmision de la marchandise avant la réception de l'acheteur de la somme conditionnées du prépaiement.

Dans les cas où le vendeur ou l'acheteur ne peuvent pas être reconnu par les sujets de l'exécution de rencontre, le caractère de l'accord de l'achat-vente s'exprime dans ce que chacun d'eux est octroyé des droits supplémentaires par rapport au contractant qui n'a pas exécuté les obligations. Par exemple, à la vente de la marchandise à crédit dès le moment de la transmission de la marchandise à l'acheteur et avant son paiement la marchandise est reconnue comme le dernier trouvant au gage chez le vendeur pour la garantie de l'exécution par l'acheteur du devoir selon

En outre si l'acheteur qui a reçu la marchandise n'exécute pas le devoir selon son paiement au terme fixé, le vendeur a droit de demander les paiements de la marchandise remise (avec le calcul des rémunérations annuelles pour la somme arriérée) ou le retour des marchandises non payées . Dans les cas, quand le vendeur qui a reçu la somme du paiement préliminaire n'exécute pas le devoir pour la transmision de la marchandise au terme fixé, l'acheteur a le droit de demander les transmissions de la marchandise payées ou le retour de la somme lacheteur a le droit de demander les transmissions de la marchandise payées ou le retour de la somme du paiement préliminaire pour la marchandise; pour toute la période du retard pour la somme du paiement préliminaire à la demande de l'acheteur le vendeur est engagé payer les rémunérations annuelles. L'art. prévoit 129 Codes Civils les exceptions pour les objets retirés du chiffre d'affaires civil ou limités dans le chiffre d'affaires. Les aspects des marchandises, qui sont retirés du chiffre d'affaires, par la marchandise, qui peuvent appartenir aux participants seulement définis du chiffre d'affaires ou la présence de qui dans le chiffre d'affaires est admise selon la permission spéciale, sont définis par la loi.

Les droits de propriété n'avoueront pas pour la marchandise, mais le Code Civil comprend la norme large, conformément à qui les généralités sur l'achat à la vente des marchandises sont appliquées et à la vente des droits de propriété, si l'autre ne découle pas du contenu ou le caractère de ces droits. À ce sens il est nécessaire de reconnaître que toute concession à titre onéreux des droits de propriété est la vente de ces droits, mais les règles réglant le passage des droits du créancier, et en particulier la concession de l'exigence (les art. 382-390 Codes Civils Reflètent le contenu et le caractère des droits de propriété correspondants, mais c'est pourquoi doivent subir prioritaire (par rapport aux généralités sur l'achat-vente des marchandises) l'application.

L'accord peut être détenu pour l'achat-vente des marchandises futures, i.e. non seulement ces marchandises, qui au moment de la conclusion de l'accord se trouvent au vendeur, mais aussi ces marchandises, qui seront créées ou sont acquis par le vendeur dans l'avenir. À ce sujet il est intéressant de remarquer que la législation russe prérévolutionnaire n'admettait pas la vente des objets futurs selon l'accord de l'achat de la vente, l'argent comptant de l'objet se trouvant en la possession de le vendeur pouvait servir de l'objet de la vente seulement. Cependant une telle restriction de la sphère de l'action

Des relations liées à la vente des objets futurs, il est nécessaire de distinguer la vente des objets, qui ne peuvent pas être remis en principe par le vendeur à l'acheteur. Les paroles vont sur individuellement-définis objets, déjà perdu par le vendeur vers le moment de la conclusion de l'accord de l'achat-vente à la suite de leur destruction, le passage du droit de la propriété à eux aux tiers et etc. Par exemple, l'accord consiste pour l'achat-vente du navire brûlant fluvial ou la maison d'habitation, avant vendu (avec la présentation du passage du droit de la propriété)

La situation donnée est examinée par la doctrine civile dans le cadre du problème de "l'impossibilité de l'objet de l'obligation". Par exemple, à l'avis de G.F.Shershenevicha, la vente de l'objet n'existant plus au moment de la conclusion de l'accord, sera non valuable. Les principes des accords internationaux commerciaux contiennent la position, selon qui lui-même le fait qu'au moment de la conclusion de l'accord l'exécution de l'obligation acceptée était impossible, n'influence pas la validité de l'accord. La position donnée parcourt de leur ce que l'impossibilité initiale de l'exécution de l'accord (en particulier en vertu de la destruction de l'objet passible de la transmission de l'acheteur) s'assimile vers l'impossibilité de l'exécution de l'obligation, qui arrive après la conclusion de l'accord selon

S'assimile vers l'impossibilité de l'exécution de l'obligation, qui arrive après la conclusion de l'accord sur les circonstances dépendant du vendeur. C'est pourquoi dans les cas semblables du droit et le devoir des parties selon l'accord international commercial sont définis conformément aux normes sur la non-exécution ou l'exécution inadéquate par le vendeur des obligations. La question sur le sort de l'accord sur l'achat-vente de l'objet inexistant doit se décider en fonction de, si les circonstances données étaient connues de l'acheteur. Si l'acheteur, en concluant l'accord de l'achat-vente, connaissait ou devait connaître que l'objet étant l'objet de la vente, est perdue par le vendeur, il est présent l'accord, qui doit être reconnu par le non prisonnier pour le signe de l'absence de l'accord des parties en ce qui concerne l'objet de l'accord. Dans les cas, quand l'acheteur au moment de la conclusion de l'accord ne savait pas que un tel marché est contesté, c'est pourquoi l'acheteur, au lieu d'obtenir sa reconnaissance non valable, a droit, à partir de ce que l'accord est valable, demander au vendeur de l'indemnisation et l'application des autres mesures de la responsabilité en raison de la non-exécution par le dernier des obligations découlant de l'accord de l'achat-vente. Si l'acheteur (personne civil) ne se rapporte pas au nombre des sujets possédant le droit de la propriété du bien fixé après eux (par exemple, l'entreprise d'Etat ou municipale unitaire, l'institution), la transmission par le vendeur du bien (mais dans les cas correspondants l'enregistrement auprès de l'Etat) sert de base pour l'apparition chez l'acheteur du droit limités réel.

Sous les relations selon l'achat-vente le passage du droit de la propriété aux biens immeubles (l'art. 551 Codes Civils), pour l'entreprise comme l'ensemble patrimonial (l'art. 564 Codes Civils), ainsi que pour les maisons d'habitation, les appartements et d'autres surfaces habitables (l'art. 558 Codes Civils) doit subir l'enregistrement auprès de l'Etat. Selon la règle totale le droit de la propriété cesse à l'aliénation par le propriétaire du bien aux autres personnes (les art. 1 de l'art. 235 Codes Civils). Conformément à l'achat-vente le droit de la propriété du vendeur cesse dès le moment de la transmission de l'objet servant la marchandise, l'acheteur (dans les cas correspondants - dès le moment de l'enregistrement du droit de la propriété de l'acheteur).

Si le vendeur, non en étant le propriétaire de la marchandise, l'aliène en vertu des responsabilités accordées à lui de la disposition par la marchandise, la transmission de la marchandise le (enregistrement auprès de l'Etat) les cessations du droit de la propriété chez la personne étant le propriétaire de la marchandise, ainsi que les responsabilités du vendeur de la disposition par la marchandise servent de base à l'acheteur. L'exception est faite par les cas, quand les parties concluent l'accord avec la condition sur la préservation du droit de la propriété de la marchandise remise à l'acheteur pour le vendeur avant le paiement de la marchandise ou l'arrivée des autres circonstances définies. Dans la situation semblable le vendeur, оставаясь par le propriétaire de la marchandise, en cas de неоплаты par l'acheteur de la marchandise au terme fixé ou ненаступления de d'autres circonstances prévues par l'accord, à qui le droit de la propriété passe à l'acheteur, a le droit de demander à l'acheteur.

De l'acheteur aussi dès le moment où conformément à la loi ou l'accord le vendeur est considéré exécutant le devoir pour la transmision de la marchandise à l'acheteur. Cependant dans les cas où la marchandise est vendue pendant sa présence à la voie (en particulier, par voie de la transmission du connaissement ou d'autres effets documentaires), le risque de la destruction accidentelle ou l'endommagement accidentel de la marchandise passe pour l'acheteur dès le moment de la conclusion de l'accord de l'achat-vente, si l'autre n'est pas prévu par l'accord lui-même ou les coutumes. Le risque de la destruction accidentelle ou l'endommagement accidentel de la marchandise passe pour l'acheteur dès le moment de la conclusion de l'accord de l'achat-vente, si l'autre n'est pas prévu par l'accord lui-même ou les coutumes du chiffre d'affaires d'affaires (l'art. 459 Codes Civils).

1.2 Les SOURCES du RÉGLAGE JURIDIQUE.

Par la source principale du réglage juridique des relations liées à l'achat-vente, est le Code civil et avant tout le chef 30. Dans le Code Civil on garde la définition traditionnelle de l'accord de l'achat-vente, exprimant lui l'essence invariable : le vendeur s'engage à remettre la marchandise à la propriété de l'acheteur, mais le dernier s'engage à accepter cette marchandise et le payer le prix déterminé. Le code se base sur ce que la loi ne peut pas et ne doit pas réglementer chaque pas

des vendeurs et les acheteurs

Les conditions de la vente, selon la règle totale, peuvent être définies par eux entièrement indépendamment. Ici sont possibles многостраничные les textes des accords étant le résultat de la coordination soigneuse. Clairement, cependant que des millions de ventes s'accomplissent dans le compte sur ordinaire pour tous corrigeait. Notamment tel sont prévus dans le Code au cas où les parties ne compteront pas nécessaire établir pour eux-mêmes les autres conditions de la vente. Dans le Code Civil on aussi dispose les normes établissant les règles spéciales en ce qui concerne les aspects particuliers de l'accord de l'achat-vente : des accords de l'achat de détail de la vente; les livraisons; les livraisons des marchandises pour les besoins d'Etat; les contractations; de l'alimentation énergétique; les ventes de l'immobilier; les ventes de l'entreprise. Dans le texte du Code Civil la définition complète des accords indiqués manque; en prenant en considération qu'ils représentent les aspects de l'accord de l'achat-vente, dans les normes correspondantes on indique les signes seulement spécifiques de ces accords,on applique à l'accord de l'achat-vente aussi les généralités se trouvant dans les Codes Civils sur l'accord, sur l'obligation, sur les marchés (à la partie par le chef 30 non réglé du Code Civil), par exemple : les règles sur la conclusion, le changement et la résiliation de l'accord; sur la garantie de l'exécution des obligations; sur la responsabilité de l'exécution et l'exécution inadéquate des obligations; sur les raisons et les conséquences de l'invalidité des marchés. Lié à l'achat-vente, dans la succession définie : d'abord on doit appliquer les règles spéciales réglant les négociations concrètes (les aspects de l'achat-vente, par exemple l'achat-vente de l'immobilier); en l'absence de tel on applique les généralités sur l'achat-vente; si correspondant ne sont pas réglementés ni les règles spéciales sur l'accord concret, ni les généralités sur l'achat-vente, appliquent les normes sur les marchés, l'obligation et l'accord.

À côté du Code Civil les sources du réglage juridique des relations selon l'achat à la vente sont aussi d'autres lois fédérales. Au rang des caps due Code Civil eux-mêmes indique, quelles lois fédérales doivent subir l'application vers correspondant.Par exemple, vers les relations selon l'accord de l'achat-vente de détail avec la participation de l'acheteur-citoyen non réglé par le Code Civil, on applique les lois sur la protection des droits des consommateurs et d'autres actes juridiques acceptés conformément à eux (l'art. 3 de l'art. 492 du Code Civil). Avant tout a en vue la Loi De la Fédération de Russie "Sur les livraisons de la production pour les besoins fédéraux d'Etat". Dans certains cas, les Codes Civils prévus, on admet le réglage des relations selon l'achat-vente par les décrets du Président de la Fédération de Russie et les décisions du Gouvernement de la Fédération de Russie (les actes juridiques).

Un des sources du réglage juridique des relations selon l'achat-vente sont les coutumes du chiffre d'affaires d'affaires. Assez souvent les références aux coutumes du chiffre d'affaires d'affaires se rencontrent directement dans les normes du Codes Civil réglant les généralités sur l'achat-vente, ainsi que ses aspects particuliers. Cependant et en l'absence de telles références de la partie de l'accord de l'achat-vente peuvent se guider par les coutumes du chiffre d'affaires d'affaires dans l'ordre total, à savoir - dans les cas où la condition correspondante de l'accord n'est pas définie par la norme impérative,ά savoir - dans les cas où la condition correspondante de l'accord n'est pas définie par la norme impérative, l'accord des parties ou диспозитивной par la norme (l'art. 5 de l'art. 421 du Code Civil).

Le caractère de l'accord de l'achat-vente s'exprime dans ce que sur la partie de l'acheteur dans tous les cas (excepté l'accord de l'achat de la vente avec le paiement préliminaire) se trouve l'exécution de rencontre de ses obligations, i.e. l'exécution par l'acheteur des obligations sur le paiement de la marchandise est conditionnée par l'exécution par le vendeur des obligations pour la transmision de la marchandise à l'acheteur.

Les conséquences juridiques de la reconnaissance en conséquence le vendeur ou l'acheteur par le sujet de l'exécution de rencontre des obligations consiste en ce qu'en cas de par la partie engagée de l'exécution conditionnées par l'accord de l'obligation ou la présence des circonstances témoignant est évidentes cela, qu'est-ce que c'est l'exécution ne sera pas produite au terme fixé, le sujet de l'exécution de rencontre a le droit d'arrêter l'exécution de l'obligation ou du tout refuser de l'exécution de l'accord et dans les cas où le vendeur ou l'acheteur ne peuvent pas être reconnu par les sujets de l'exécution de rencontre, le caractère de l'accord de l'achat-vente s'exprime dans ce que chacun d'eux est octroyé des droits supplémentaires par rapport au contractant qui n'a pas exécuté les obligations. Par exemple, à la vente de la marchandise à crédit dès le moment de la transmission de la marchandise à l'acheteur et avant son paiement la marchandise est reconnue comme le dernier trouvant au gage chez le vendeur pour la garantie de l'exécution par l'acheteur du devoir selon

En outre si l'acheteur qui a reçu la marchandise n'exécute pas le devoir selon son paiement au terme fixé, le vendeur a droit de demander les paiements de la marchandise remise (avec le calcul des rémunérations annuelles pour la somme arriérée) ou le retour des marchandises non payées (les art 3-4 de l'art. 488 Codes Civils). Dans les cas, quand le vendeur qui a reçu la somme du paiement préliminaire n'exécute pas le devoir pour la transmision de la marchandise au terme fixé, l'acheteur a le droit de demander les transmissions de la marchandise payées ou le retour de la somme

Dans les cas où le vendeur ou l'acheteur ne peut être reconnu exécution acteurs venant en sens inverse, caractère synallagmatique du contrat de vente est que chacun d'entre eux doté de droits supplémentaires par rapport à la contrepartie ne remplit pas ses obligations. L'objet du contrat de vente est de transférer la propriété de la chose, qui sont au service marchandises à l'acheteur. En règle générale, Propriétaire entre autres acheteur en vertu du contrat se pose dès le moment du transfert, sauf disposition contraire de droit ou d'un contrat.

Dans les cas où l'aliénation des biens faisant l'objet de l'enregistrement d'Etat de la propriété découle de l'acheteur, dans la mesure où cet enregistrement, sauf stipulation contraire par la loi. En ce qui concerne les ventes de propriété du vendeur fin du transfert des choses, un service de base acheteur (dans les cas appropriés - comme l'enregistrement de la propriété acheteur). En cas de non-acheteur des marchandises dans les délais prescrits nenastupleniya ou d'autres circonstances du traité, en vertu de laquelle la propriété est transférée à l'acheteur est en droit de demander à l'acheteur de restituer les biens qui lui.

Entrez une source de la réglementation juridique des relations sur les pratiques de vente sont le chiffre d'affaires. Souvent, les références à la douane chiffre d'affaires rencontrer directement dans les règles GK, comme les dispositions générales régissant la vente, et certains de ses espèces. Mais en l'absence de telles relier les parties à un contrat de vente mai être guidé par la coutume chiffre d'affaires dans l'ordre général - à savoir, le cas échéant clause contractuelle n'est pas défini une norme impérative, par voie d'accord ou de disposition norm.

Les parties à un contrat de vente par contrat de vente (les acteurs) sont le vendeur et l'acheteur. Au contraire, la mise en place de la gestion opérationnelle entité n'a pas le droit de cession d'immobilisations pour eux. Toutefois, si, conformément aux documents constitutifs agence accordé le droit de mener des activités génératrices de revenus, les biens acquis grâce à ces revenus, dans la vente d'actifs en vertu de la Commission des traités de vendeur en vertu d'un contrat de vente conclu avec l'acheteur du bien est un commissionnaire agissant en son nom); Dans le même ordre, conclut un contrat de vente agent agissant en son propre nom et sur instruction du responsable du principal sur la base de l'agence.

Le droit de conclure des transactions sur son nom (y compris comme un vendeur) a également accordé le fiduciaire à l'égard de gestionnaire des biens, dont il est saisi en vertu d'un contrat de gestion des fiducies.

Comme un vendeur mai rendre l'Etat (la Fédération Russe et les sujets de la Fédération Russe), ainsi que les municipalités dans la vente de l'État ou des municipalités, pas prévues pour les personnes morales. Émergentes ayant une formation juridique sera régi par les règles, mais alors, et les règles de la vente. Les citoyens peuvent conclure des contrats de vente (vendeur), sur la base d'exigences communes pour leur capacité juridique et l'efficacité. L'acheteur des marchandises en vertu d'un contrat de vente mai être toute personne physique ou morale, entité reconnue des droits civils et des responsabilités. Lors de l'achat de marchandises en vertu d'un contrat de vente, l'acheteur, selon la règle générale, en devient le propriétaire.

L'acheteur des marchandises en vertu d'un contrat de vente mai être toute personne physique ou morale, entité reconnue des droits civils et des responsabilités. Lors de l'achat de marchandises en vertu d'un contrat de vente, l'acheteur, selon la règle générale, en devient le propriétaire.

Tout d'abord, l'État et des municipalités unitaire entreprises avec le droit de gestion économique ou opérationnel de contrôle (entreprise d'État), à présenter leurs biens, et les institutions (entités opérationnelles de gestion).

Deuxièmement, ne pas devenir propriétaires acheté le contrat de vente de marchandises aux citoyens et personnes morales ayant l'autorité de commettre de tels actes en son nom par une Commission des traités, une agence ou d'un contrat de gestion des fiducies. Parmi tous les contrats de vente les contrats attribués, les vendeurs et les acheteurs de la vente ou l'achat de marchandises, agissant dans le cadre de leurs activités. Par la relation juridique découlant de ces traités, si cela est prévu non seulement par la loi, mais un traité la présomption de la nature de l'obligation de solidarité avec la pluralité des personnes sur le côté du débiteur ou du créancier sur la responsabilité de l'omission ou la mauvaise exécution des obligations, sans égard à la faute et quelques autres. Toutefois, ce fait ne permet pas pour l'allocation comme un type de contrat pour la vente de soi-disant contrat de vente d'entreprise. Au lieu de cela, des dispositions générales pour la vente s'applique à tous les contrats de vente, indépendamment du fait que les parties entreprise.

1,4 Objet de l'Accord KUPLI-VENTE. Sujet traité, mais plutôt à dire aux obligations découlant du traité, constitue une action (ou l'inaction), qui doivent s'engager (ou de la Commission, qui devrait s'abstenir) les parties. En tout état de cause, en plus de marchandises (son nom et numéro) objet d'un contrat de vente couvre les actions du vendeur sur le transfert des marchandises, ainsi que des actions acheteur pour son acceptation et de paiement Sujet traité est une condition essentielle pour un contrat de vente.

En ce qui concerne l'objet du contrat de vente GK établit une règle spéciale: terme de vente de ce produit est considéré comme compatible si le contrat permet de déterminer le nom et la quantité des merchandises. Date limite vendeur devoir de transmettre des biens acheteur est déterminé par contrat de vente, mais si le contrat ne donne pas de définition du terme - en conformité avec les règles prévues pour l'art. En ce qui concerne l'objet des engagements sur lesquels les parties en faveur acheteur, la règle générale, celui-ci doit commettre des actes que, conformément à généralement nécessaires pour présenter une réclamation de sa part pour assurer le transfert et la réception du produit. En ce qui concerne l'objet des engagements sur lesquels les parties en faveur acheteur, la règle générale, celui-ci doit commettre des actes que, conformément à généralement nécessaires pour présenter une réclamation de sa part pour assurer le transfert et la réception du produit.

2. Droits et obligations des parties au traité KUPLI-vente.

2,1 conditions et obligations des parties. Le contenu du traité est une combinaison de tous ses termes. A son tour, définit les termes du contrat ou de préciser les droits et obligations des parties. Modalités du contrat de vente à l'étude peuvent être divisés en deux groupes: le premier à comprendre les conditions régissant principalement par intérim vendeur; Sont également importantes conséquences d'une défaillance par la loi ou de la mauvaise exécution par le vendeur ou l'acheteur des termes du contrat. Ainsi, un contrat de vente est déterminé par les parties responsables de l'échec ou la mauvaise exécution de leurs fonctions.

DROITS DU VENDEUR

2,2. La principale responsabilité du vendeur est de transférer à l'acheteur des marchandises qui font l'objet de vente. Ce transfert est effectué dans le délai stipulé dans le contrat, et si un tel contrat à terme n'est pas installé –

L'accord de vente est reconnue avec la situation des prisonniers sur l'application de certaines strictement date à laquelle le contenu du contrat implique clairement que s'il ya une violation durée de l'acheteur perd intérêt dans le contrat.

Un exemple d'un traité, sous réserve de l'exécution à strictement certaine date (même en l'absence de références à elle dans le texte du traité) peut servir comme un contrat de vente d'arbres de Noël. Transfert vendeur de ces marchandises au client en dehors des vacances du Nouvel An perd tout son sens.

Un moment de l'exécution vendeur de sa responsabilité de répartir les marchandises, l'acheteur est déterminée selon l'une des trois options suivantes: Tout d'abord, si les clauses contractuelles sur l'obligation du vendeur de livrer les marchandises - le moment où la livraison des marchandises au client; ainsi, la date d'exécution doit être reconnu date du document confirmant l'adoption du transporteur de marchandises ou de l'organisation pour la livraison de l'acheteur ou la date d'acceptation de la fourniture de documents.

Neperedacha vendeur acheteur de marchandises dans le délai stipulé dans le contrat, en l'absence de telles conditions dans le contrat - dans le temps, déterminé conformément aux règles prévues en cas de retard. Dans le cas du contrat de vente le vendeur est tenu de transférer l'acheteur individuel quelque chose, l'acheteur a le droit d'exiger l'enlèvement des choses de la part du vendeur et l'acheteur de transférer son contrat stipulait les conditions.

Traité mai être prévus pour les autres conséquences de l'échec ou la mauvaise exécution des tâches sur le transfert du vendeur des marchandises au client

Le transfert de propriété des marchandises. Le vendeur est tenu de transférer à l'acheteur des marchandises, libre de tout droits de tierces parties . L'exception est que lorsque l'acheteur a accepté de prendre les marchandises soumises à ces droits. En vertu des droits des tiers sont compris les droits de propriété - propriété (propriété ou autre droit de propriété limité) ou des obligations (droit créancier hypothécaire, locataire, etc.) Revendication - cette exigence tierce personne de son droit à la marchandise, par exemple vindikatsionny personne de poursuivre le vendeur de marchandises sur l'habeas.

En vertu des droits des tiers sont compris les droits de propriété - propriété (propriété ou autre droit de propriété limité) ou des obligations (droit créancier hypothécaire, locataire, etc.) Revendication - cette exigence tierce personne de son droit à la marchandise, par exemple vindikatsionny personne de poursuivre le vendeur de marchandises sur l'habeas.

Un objet d'un contrat de vente de marchandises, pour lesquels il ya des droits de tiers, mai être réclamé pour ces personnes de l'acheteur. Dans de tels cas, GK établit une règle imposant à l'acheteur, qui a poursuivi la saisie de marchandises, afin d'attirer le vendeur à participer à l'affaire. Nombre de biens à transférer à l'acheteur, devrait être définie dans le traité dans leurs unités respectives ou en termes monétaires. Quantité de merchandises. Les législateurs précisant des conséquences en cas de violation des conditions du contrat sur le nombre de biens: l'acheteur obtient le droit, sauf stipulation contraire par le traité, à renoncer à des biens transférés et de les payer, et si elles sont versées, exiger le remboursement en espèces payés et des dommages-intérêts. Si l'acheteur vend la main sur les marchandises dans des quantités supérieures spécifiées dans le contrat, Le non-vendeur de sa responsabilité en matière de transfert du transport de marchandises à l'acheteur parce que le nombre peut être considéré dans certaines circonstances (par exemple, si pas remis une quantité considérable de marchandises) comme une violation fondamentale de l'obligation contractuelle. La gamme de produits. Traité de vente peut être prévu que le transfert de marchandises soumises à un équilibre par type, modèle, la taille, la couleur et d'autres caractéristiques (gamme). Pour un tel traité est tenu de transférer l'acheteur vend des produits de la gamme convenu par les parties Le fait est que la condition de la gamme - c'est purement une clause contractuelle, et il conviendrait de déterminer d'un commun accord. Je trouve qu'il est difficile de contrat (dans le cadre normal de propriété chiffre d'affaires). acceptée si l'acheteur dans un délai raisonnable après leur réception n'a pas d'informer le vendeur de son retrait de la marchandise. Dans les cas où les parties au traité d'accord sur l'état assortiment être transférés à l'acheteur de biens, la violation des conditions pour le vendeur exerce certaines incidences negatives. Si le vendeur transfère à l'acheteur, ainsi que les livraisons de biens, qui vont en ligne avec le contrat, les marchandises en violation des termes de l'assortiment, l'acheteur obtient le droit de leur choix: prendre des marchandises dans la fourchette prévue par le traité, et d'abandonner le reste des merchandises.

Des produits de qualité. Traité de vente est prévue pour des produits de qualité. Le vendeur est tenu de transférer les marchandises acheteur, dont la qualité correspond au contrat.

Certains problèmes avec l'exécution du contrat de mai se posent dans les cas où il ne contient pas de conditions sur la qualité.

Si le vendeur de signer un contrat d'achat a été informé de la finalité spécifique de l'acquisition de marchandises, le vendeur est tenu de transférer les marchandises acheteur, pour une utilisation conforme à ces objectifs. Si le vendeur de signer un contrat d'achat a été informé de la finalité spécifique de l'acquisition de marchandises, le vendeur est tenu de transférer les marchandises acheteur, pour une utilisation conforme à ces objectifs. Il s'agit notamment des exigences visant à assurer la sécurité, la vie, la santé et des biens, environnementaux, techniques et informations de compatibilité, l'interchangeabilité des produits, l'unité des méthodes de contrôle et d'étiquetage. Importantes sont les règles sur la qualité des produits d'assurance. Il est nécessaire d'établir une distinction entre juridique et des garanties contractuelles de qualité. Ils varient en durée de détecter les lacunes de marchandises, qui sont la responsabilité du vendeur. Dans les cas où le vendeur garantit la fourniture de produits de qualité prévus par la convention (garantie contractuelle), le vendeur est tenu de transférer les marchandises acheteur, qui doit être conforme aux exigences de sa qualité, pour une période de temps établie par un traité (la période de garantie). D'un produit d'assurance de la qualité il convient de distinguer la durée de vie du produit, c'est - certaines lois, d'autres actes juridiques, l'état des normes ou d'autres règlements contraignants période de temps, après lequel les marchandises considérées comme impropres à l'usage à d'autres fins.

Si un vendeur garantit à l'acheteur une période contractuelle de garantie devrait être calculée à partir du transfert des marchandises au client si le contrat ne serait pas un point de départ différent au cours de la période de garantie.

Dans ce cas, l'acheteur a des droits supplémentaires de leur choix: de rejeter un contrat de vente et de la demande le retour des marchandises payé pour une somme d'argent; demande un produit de remplacement d'une mauvaise qualité des produits qui respectent le contrat ce cas, l'acheteur a des droits supplémentaires de leur choix: de rejeter un contrat de vente et de la demande le retour des marchandises payé pour une somme d'argent; demande un produit de remplacement d'une mauvaise qualité des produits qui respectent le contrat. Toutefois, pour être en mesure d'exercer leurs droits, l'acheteur doit respecter certaines règles en ce qui concerne la qualité des marchandises et le calendrier de détecter les défauts dans le produit. Les conditions mai être stipulé dans le contrat. L'obligation de vérifier la qualité des marchandises vendues peut être chargée et le vendeur (pré-analyse des tests, etc) dans ce cas le vendeur doit fournir à l'acheteur des documents confirmant l'exercice par la qualité des biens et transféré ses résultats, tels que la qualité des produits certificat.

Importance capitale pour l'acheteur a l'opportunité de détecter les lacunes qui lui sont bonnes. En règle générale, l'acheteur est habilité à déposer leurs demandes en relation avec le vendeur de biens défectueux, que l'on retrouve uniquement dans les délais qui sont définies

S'il ya une garantie contractuelle lacunes dans le produit acheteur doit être trouvée dans la période de garantie. Si la période de garantie fixée pour non seulement les biens mais aussi de composants individuels, il existe deux options: si la période de garantie pour les pièces de rechange sera de plus courte durée que dans le produit (le produit principal), les lacunes dans les composantes peuvent être identifiés par l'acheteur dans la pé Si, à tout produit mis en date d'expiration, les insuffisances dans ce produit doit être trouvé un acheteur dans un délai de validité. Ce n'est qu'en respectant cette condition que l'acheteur que le vendeur a le droit de présenter des réclamations en rapport avec les insuffisances de ces merchandises riode de garantie, installée dans le principal produit. Forfait marchandises. Selon le contrat de vente, le vendeur est tenu de transférer les marchandises acheteur, les conditions appropriées concernant la portée du traité, mais en son absence dans le contrat complet de biens déterminé par la douane ou d'autres chiffre d'affaires est en général aux conditions d'entrée En GK clairement différenciées notion de "l'exhaustivité des marchandises" et "un ensemble de biens". Traité de mai a le devoir de transmettre à l'acheteur un éventail de produits dans un ensemble (l'ensemble des marchandises).

Le vendeur est tenu de transférer à l'acheteur la marchandise dans l'emballage et / ou l'emballage, à l'exception des marchandises, qui, de par sa nature ne nécessite pas zatarivaniya et / ou l'emballage.

L'emballage des marchandises nécessaires pour assurer sa préservation en cours de transport et de stockage et, dans certains cas servir comme une exigence de nature esthétique du produit. Exigences pour l'emballage et le conditionnement des marchandises sont définies dans le contrat de vente.

L'emballage des marchandises nécessaires pour assurer sa préservation en cours de transport et de stockage et, dans certains cas servir comme une exigence de nature esthétique du produit. Exigences pour l'emballage et le conditionnement des marchandises sont définies dans le contrat de vente. Dans certains cas, a permis le transfert des biens vendus sans emballage. Tout d'abord, libérer le vendeur du droit ou d'emballage mai fournir contrat de vente. Deuxièmement, le transfert des biens vendus au client sans emballage Le non-vendeur statuant sur zatarivaniyu et l'emballage des marchandises - à envoyer à l'acheteur la marchandise sans emballage et / ou l'emballage ou dans le mauvais emballage et / ou paquet (qui est, ne satisfont pas aux exigences) - conduit à des conséquences négatives. en rapport avec la réduction du prix d'achat des marchandises; don remédier à des lacunes emballage et / ou d'emballage dans un délai raisonnable, pour le remboursement de leurs frais encourus en rapport avec les insuffisances de l'emballage et / ou l'emballage. Dans le cas d'identifier les violations graves des exigences pour l'emballage et. Les conséquences juridiques de la non-conformité avec les exigences de l'acheteur en demeure le vendeur à propos de la mauvaise exécution d'un contrat de vente est que le vendeur reçoit le droit de refuser d'en totalité ou en partie de répondre aux exigences de la quasi-totalité l'acheteur, à l'exception de l'exigence de proportionnalité baisser les prix.

Pour ce faire, le vendeur doit prouver que l'acheteur de ne pas être un manque d'information sur le contrat résultant incapacité à répondre aux besoins de l'acheteur. Normales de marché suppose de veiller à ce droit et les droits issus de traités, non seulement les acheteurs, mais aussi les droits de ceux qui devraient recevoir de l'argent pour leurs products.

Normales de marché suppose de veiller à ce droit et les droits issus de traités, non seulement les acheteurs, mais aussi les droits de ceux qui devraient recevoir de l'argent pour leurs produits. Dans d'autres cas, c'est - lorsque le contrat de vente ne prévoit pas la livraison des marchandises vendeur ou acheteur de son adoption au siège du vendeur, le transfert de marchandises vers le client se fait en mettant le vendeur de transport de marchandises ou plusieurs organisations pour la livraison de son acheteur. Cette acceptation devrait être réalisées dans le respect à toutes les exigences de la loi sur le transport et la législation sur les services fournis par les organisations de la communication. Cette acceptation devrait être réalisées dans le respect à toutes les exigences de la loi sur le transport et la législation sur les services fournis par les organisations de la communication. Le paiement pour les marchandises. L'acheteur doit payer pour les marchandises directement avant ou après leur transfert au vendeur le montant de leur plein tarif, sauf disposition contraire de droit ou d'un contrat pour la vente ou ne trouvent pas leur origine dans les engagements Le paiement pour les marchandises. L'acheteur doit payer pour les marchandises directement avant ou après leur transfert au vendeur le montant de leur plein tarif, sauf disposition contraire de droit ou d'un contrat pour la vente ou ne trouvent pas leur origine dans les engagements. Si les marchandises ne sont pas payés par l'acheteur dans le cadre de rejet injustifié de son adoption, le vendeur a le droit de son choix ou d'exiger le paiement de biens ou de rejeter un traité qui résiliation. Dans les cas où le contrat de vente prévoit le transfert de l'acheteur des marchandises vendues par plusieurs parties, le dernier échec de payer des droits sur les biens transférés donne le vendeur En plus des conséquences de nom par défaut ou la mauvaise exécution des obligations de l'acheteur à payer pour les marchandises vendeur se réserve le droit à des dommages causés par une rupture de contrat de vente prodazhi.Dogovor vente peut être conclu avec un état de pré-paiement de merchandises. Si un tel traité prévoit pour le règlement de comptes, mais malgré cela, l'acheteur ne parvient pas à s'acquitter de son devoir, le vendeur reçoit le droit de refuser le transfert de biens ou d'en suspendre l'exécution de leurs obligations. Dans le même cas, lorsque le vendeur ne parvient pas à transférer la responsabilité de pré-payé merchandises.

L'une des caractéristiques du contrat de vente de marchandises à crédit est également quels produits depuis leur transfert et leur paiement effectif à l'acheteur reconnu en vertu de l'hypothèque du vendeur .

Traité sur la vente de marchandises à crédit bytpredusmotreno mai pour obtenir le paiement de marchandises en tranches. Les détails d'un tel traité, c'est que ses conditions sont des conditions essentielles pour le prix des marchandises, la procédure, le calendrier et la taille des paiements

En plus de tous les droits, qui donne le vendeur d'un contrat pour la vente de marchandises à crédit, si dans un tel contrat termes de paiement par acomptes dans une situation. Le vendeur se réserve le droit de rejeter un contrat et d'exiger le remboursement vendu tovara.Eto droit mai ne pourra être réalisée que dans le vendeur si l'acheteur a effectué des paiements montant dépasse la moitié du prix des marchandises

Comme mentionné ci-dessus, en règle générale la propriété des marchandises, et avec elle le risque de hasard et en cas de décès accidentel et les dommages des biens transférés à l'acheteur du transfert des marchandises qui lui sont confiées.

demande à son retour, si la marchandise dans les délais fixés ne seront pas payées par l'acheteur ou ne marque pas cette circonstance, pour autant que le contrat

Explorer le contrat de vente, nous avons constaté des signes de cet instrument juridique. L'accord est remboursable, consensuel, bilatéraux (synallagmatiques). Considérant les parties à un contrat de vente, nous avons constaté que le vendeur et l'acheteur ont leurs droits et responsabilités.

L'accord de vente plus compatible avec l'économie de marché et donc la portée du contrat de vente augmenté de manière significative, de changer le système des traités. Le nouveau système GK renoncer traités et les planificateurs devraient envisager la notion d'un seul civile pravovogodogovora vente.

Annexe 1. Approximative de l'échantillon contrat de vente.

1 p. Sujet traité.

1. Sujet contrat de

1.1. Le vendeur est tenu de transmettre à la propriété(économique complète de gestion ou de gestion opérationnelle) Acheteur Vendeur propriété, un acheteur accepte de prendre les biens et payer pour cela.

1.2. Détails de la propriété: _____________________________________________ - le nom, l'exhaustivité et la qualité

__________________________________________________________________ __________________________________________________________________( Voici le standard des conditions techniques, etc) - le fabricant _______________________________________________________ (nom complet de l'entreprise, de l'institution, _________________________________________________________________ organisation, le nom d'un individu)

L'unité de mesure _____________________________________________________ - le prix par unité _______________________________________________________ - le nombre d'unités _____________________________________________________ - garantie à vie (stockage, de remise en forme)____________________

L'annexe 2. Approximative de l'échantillon contrat de vente. P. 5 Passif parties.

5. Passif 5,1 parties. Le vendeur doit: 5.1.1. En temps voulu transmettre l'acheteur des biens dans un état conforme aux conditions du contrat.

5.1.2. Remplacer la mauvaise qualité des actifs au cours de _____ jours suivant la réception de l'avis sur la création de sous-propriété, ou dans les jours qui suivent _______ rendement à faible coût des actifs de bonne qualité en vertu de l'article 2 du présent contrat.

5,2. L'acheteur doit:

5.2.1. Prendre les marchandises en quantité, la qualité et l'exhaustivité de la procédure et les délais fixés par le présent contrat et la législation actuelle dans le format de l'acte d'acceptation.

5.2.3. Pay propriété de taille et aux délais fixés par le traité.

Annexe 3. Approximative de l'échantillon contrat de vente. P. 6 Responsabilité partie.

6,1 responsabilité partie. Pour un retard de transfert de propriété à l'coupables rembourser l'autre côté de pertes directes dans leur intégralité et de payer une amende de ___________.

6,2. Au cours des incomplète transfert de propriété acheteur paie le vendeur peine de ________ neperedannogo pour cent de la valeur de l'actif pour chaque jour de retard.

6,3. Pendant le transfert de propriété, ne convient pas pour la qualité du contrat, ainsi que pour le transfert de propriété nekomplektnogo coupables payer une amende de _____.

6,4. Pour refus de remplacer faible des actifs de bonne qualité dans le délai prévu dans p.5.1.2, le vendeur paie une amende de _______.

6,5. À la fin de paiement ou de biens acheteur paie le chant d'un montant de __________ pour cent neperechislennoy montant pour chaque jour de retard, mais pas plus de _________.

6. Avec l'élimination prématurée des biens d'un entrepôt vendeur, si cela est prévu par accord acheteur, avec le chant rembourser le vendeur des pertes liées à l'entreposage de marchandises d'un montant de ________ pour chaque jour de stockage installé sur la durée du contrat.

6.7. Le paiement de pénalités ne libère pas les parties de l'exécution des obligations en vertu du traité

Les actes juridiques.

1. Code civil de la Fédération Russe (articles 454-491).

2. Code de procédure d'arbitrage.

3. Recueil des lois de la Fédération Russe. 1996g. № 3.

4. Recueil des lois de la Fédération Russe. 1995g. № 26.

5. Recueil des lois de la Fédération Russe. 1994g. № 34.

6. Base de la législation civile de l'URSS et les républiques de Mai 31, 1991 / /

7. La loi fédérale de Décembre 13, 1994 "Sur la fourniture de produits pour legate fédéral". / / Nord-ouest Russie.

Оценить/Добавить комментарий
Имя
Оценка
Комментарии:
Где скачать еще рефератов? Здесь: letsdoit777.blogspot.com
Евгений07:18:50 19 марта 2016
Кто еще хочет зарабатывать от 9000 рублей в день "Чистых Денег"? Узнайте как: business1777.blogspot.com ! Cпециально для студентов!
12:56:16 25 ноября 2015

Работы, похожие на Реферат: De l'achat-vente

Назад
Меню
Главная
Рефераты
Благодарности
Опрос
Станете ли вы заказывать работу за деньги, если не найдете ее в Интернете?

Да, в любом случае.
Да, но только в случае крайней необходимости.
Возможно, в зависимости от цены.
Нет, напишу его сам.
Нет, забью.



Результаты(150626)
Комментарии (1838)
Copyright © 2005-2016 BestReferat.ru bestreferat@mail.ru       реклама на сайте

Рейтинг@Mail.ru